Dans la liste des personnes les plus riches au monde, il y a de plus en plus de dirigeants, ayant choisi d’ouvrir leur multinationale dans une juridiction étrangère autre que leur pays. Ce qui amène souvent beaucoup gens à se poser des questions sur l’origine de la richesse de ces chefs d’entreprise.

L’offshoring profite aux riches dirigeants

Les patrons les plus fortunés de ce monde n’ont pas bâti leurs richesses avec une seule entreprise dans leur pays. Ils ont multiplié au fil des années le nombre de leurs sociétés et ont étendu leurs activités à d’autres pays du monde. L’analyse d’un des économistes français les plus réputés a même permis de déduire que les profits générés par ces compagnies sont issus à 40% des juridictions extraterritoriales.

Il va de soi que c’est en ouvrant une société offshore ou dans un paradis fiscal que les dirigeants peuvent espérer augmenter leurs profits. La raison est que la pression fiscale est moins forte voire inexistante dans certaines destinations étrangères.  En l’absence de taxation de leurs fortunes, les dirigeants peuvent déjà faire des économies.

La main d’œuvre est également plus accessible dans une juridiction offshore. Par conséquent, les entrepreneurs diminuent leurs charges salariales tout en bénéficiant de personnes compétentes.  Ce qui séduit les chefs d’entreprise désireux d’investir pour gagner plus.

Les autres sources de richesses des grands patrons

Outre la réduction de la facture fiscale, d’autres méthodes ont permis aux riches dirigeants d’agrandir leur fortune. On citera entre autres les placements immobiliers. Ce genre d’investissement permet aux investisseurs de devenir propriétaire tout en fructifiant leur argent. Ceci par le biais des locations immobilières ou de placements dans des sociétés de capitaux spécialisés dans l’immobilier.

Bien évidemment, d’autres placements sont possibles. C’est le cas des fonds d’investissement auxquels des patrons ont recours pour augmenter la valeur de leur fortune.

Dans les investissements à l’étranger, il y a également ceux relatifs à l’assurance-vie et aux cryptomonnaies (monnaies virtuelles).

Pour conclure, la richesse est le fruit de plusieurs facteurs dont l’absence de taxation et l’existence d’investissements et de placements lucratifs. Néanmoins, l’enrichissement peut être aussi l’aboutissement d’opérations douteuses comme le blanchiment ou le détournement d’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *